Noeuds et dénouements

Share Button

L’association Les Littoerales, en partenariat avec la BULCO, vous convie dans le cadre du cycle de conférences Confidences & Indiscrétions :

Noeuds et dénouements : psychanalyse et littérature
Vendredi 19 mars 2010 – 18h30 – BU de Dunkerque
par Anita Lavernhe-Grosset, enseignante à l’ULCO

Le Bibliothécaire (Arcimboldo, 1527-1593)

Pascal Quignard a défini la psychanalysis par le couple desis/lysis – nouer/dénouer – proposé par Aristote comme secret de la mise en intrigue : « Il s’agit de dénouer le mauvais rêve répétitif où s’est enfermée la vie d’un homme dans une succession de scènes déplaisantes et contraignantes. »

Pour Freud, ce sont d’autres récits : récits de cas, récits de lecteur assidu, qui hantent l’imagination du chercheur et lui inspirent de savants modèles ; grands récits explorés comme une langue inconsciente qui veut dire mais aussi se dérobe.

La psychanalyse est cette scène imaginaire, qui commence aux abords du divan, dans le silence, la retenue, l’obscurité, desquels il faut que refluent, incorporés, les mots, les formes, les images. Audace de l’interprétation, courage dans l’élucidation sans fin.