Le FRAC s’expose à la BULCO

Share Button

Du 15 octobre au 13 novembre, laissez-vous surprendre par certaines installations qui prennent place dans vos bibliothèques.

À travers l’exposition multi-sites “La lettre comme mot d’ordre”, le FRAC a choisi de mettre en lumière les relations entre l’art contemporain et l’écrit. Les artistes s’inspirent de la littérature, des slogans politiques et jouent avec les mots pour créer des œuvres aux formes multiples. Logo FRAC-NORD

. SAINT-OMER : Liam GILLICK détourne des affiches de propagandes d’Allemagne de l’Est, qui, dépourvues de références géographiques et temporelles, ressemblent aux publicités d’une possible utopie.

. BOULOGNE SUR MER : Le travail de Gérard DUCHENE, artiste et écrivain lillois décédé en 2014, porte sur l’écrit à travers la dimension plastique des mots et des lettres. Son œuvre questionne la structure du texte aussi bien que son support.

. DUNKERQUE : L’œuvre de Marti GUIXÉ interpelle le spectateur. Elle prend en effet la forme d’une revendication déclamée sur un support inhabituel : du mobilier.

. CALAIS : La bande dessinée inspire les artistes comme Raymond PETTIBON et Philippe PARRENO. Pettibon réalise des dessins à l’encre de chine dans lesquelles apparaissent iconographie des comics et références littéraires. Les « speech bubbles » de Parreno prennent la forme de ballons phylactères gonflés à l’hélium flottant au plafond, chacun étant libre d’y projeter ses propres paroles ou revendications.PETTIB in spite ofPETIT