EDS : l’outil de découverte de la BULCO

Share Button

ÉTAPE 1, une simple introduction

EDS2

Fig. 1

Vous avez sans doute remarqué ces derniers mois la présence d’un nouvel encart (fig. 1) central sur la page d’accueil du portail de la Bibliothèque universitaire du Littoral Côte d’Opale, eBULCO. Son intitulé « EDS – outil de découverte ». Eh bien, il s’agit tout simplement de l’outil de découverte dont la BULCO a voulu se doter pour faciliter la vie à ses lecteurs dans leurs démarches de recherche.

La recherche documentaire ou beaucoup de bruit pour rien

Un outil de découverte, très bien, mais qu’est-ce que c’est au juste ? Plutôt que de faire des jeux de mots ou rentrer dans des détails techniques qui n’ont pas lieu d’être ici, pour expliciter le concept on peut faire appel à des éléments du net universellement connus et qui aideront à mieux comprendre de quoi on parle. Avez-vous en tête cet encart de recherche de Google dans lequel vous tapez un mot auquel vous vous intéressez ? Connaissez-vous les filtres qui se trouvent dans la colonne de gauche du site d’Amazon qui vous permettent de réduire les résultats de vos recherches ? Êtes-vous déjà arrivés à dénicher juste le bouquin que vous étiez en train de chercher parmi les milliers d’autres titres proposés grâces aux filtres du site de la FNAC ? D’accord, j’ai compris, vous n’êtes pas studieux 😉 mais je suis sûr que vous avez acheté au moins une fois dans votre vie un objet sur eBay, rueducommerce, Zalando ou autres sites marchands… Qu’est-ce qu’ont tous ces sites en commun ? Des bases de données immenses à traiter qu’ils essayent de rendre accessibles pour leurs usagers. La quantité de ces données est en effet démesurée et laisser l’usager se débrouiller en totale solitude face à toutes ces données risquerait de le décourager et de le faire fuir. Sans les filtres il serait submergé de résultats pas forcément en lien avec ce qu’il souhaiterait trouver. Je pense que la phrase « trouver l’aiguille dans une botte de foin » rend bien l’idée…

Les filtres, véritables passerelles pour cibler le résultat

EDS3_Filtres

Fig. 2

Recherche_eBULCO

Fig. 3

Alors comment faire pour rendre l’usager autonome dans sa recherche mais à la fois l’accompagner, lui faciliter la tâche ? C’est exactement à cette nécessité que répondent les filtres proposés par les sites qu’on vient d’énumérer mais aussi bien Ebsco Discovery Service (EDS) (fig. 2), l’outil de découverte dont s’est doté la BULCO. Le portail eBULCO disposait déjà en effet d’un encart de recherche (par ailleurs encore présent, v. fig. 3), mais le plus gros défaut de ce système de recherche « traditionnel » (basé sur ce qu’on appelle une « recherche fédérée ») est l’affichage de résultats, leur limitation et exploitabilité. Cet encart de recherche traditionnel souffre en effet d’une obsolescence plus vaste qui concerne le portail eBULCO. Les standards internet d’ergonomies évoluent avec une vitesse incroyable pour essayer de s’adapter à un public de plus en plus exigeant et disposant de moins en moins de temps. Qui pousse l’autre ? Qui est la cause et qui est l’effet ? Je ne sais pas, mais je pense que le plus important n’est pas là car cette logique s’est bel et bien enclenchée. La réalité est qu’eBULCO ne répond plus qu’à une partie de ces attentes. Les recherches classiques peuvent s’avérer décevantes et frustrantes, surtout pour un public déjà habitué à naviguer aisément sur des portails plus au goût du jour. Le contexte budgétaire par ailleurs oblige à une certaine vigilance et ne permet certainement pas de se lancer dans l’opulence d’investissements tant faramineux qu’inappropriés. EDS représente alors une possibilité inopinée de vous faire faire un bond en avant, vous les usagers d’eBULCO. Dès que vous lancez une recherche à partir de l’encart unique qui se trouve sur la page d’accueil du portail de la bibliothèque, vous êtes redirigés vers le portail EDS, un environnement de travail à l’ergonomie plus confortable et qui propose en principe beaucoup de solutions pour vous accompagner en toute facilité jusqu’à l’information que vous recherchez. Mais l’avantage de passer par cet outil ne se limite pas à cet aspect. Il y a tout d’abord la possibilité d’avoir en résultats de recherche des titres d’articles de périodiques liés au mot que vous êtes en train de chercher (chose qui n’est pas possible sur eBULCO). Non seulement, beaucoup de titres sont accessibles en « texte intégral », vous cliquez sur le titre et, si vous faites partie de l’Université du Littoral et que l’article est disponible en texte intégral, vous aurez accès directement à l’article que vous pouvez alors décider de sauvegarder sur votre PC ou tout simplement de lire en ligne et de refermer après.
Mais il serait prétentieux de parler de « découverte » si on se limitait à des résultats provenant des seuls catalogues BULCO. Cela serait un peu comme se sentir Indiana Jones se déplaçant d’une pièce à l’autre dans son propre appartement… Il n’y aurait pas découverte, mais une amélioration de la navigabilité parmi des données déjà disponibles auparavant. En quoi la nouveauté alors ? Quand vous lancez une recherche sur EDS, les résultats proposés vont bien au-delà du catalogue BULCO. En clair, si vous cherchez un bouquin ou que vous vous intéressez à un sujet donné mais que malheureusement la Bibliothèque du Littoral ne possède pas ce bouquin ou très peu de documents sur ce sujet, eh bien vous avez également des résultats qui permettront (on espère !) de satisfaire votre besoin documentaire. Autrement dit, il s’agit d’une liste de résultats élargie. Vous êtes ainsi en mesure de savoir s’il existe un document pouvant satisfaire votre besoin et, si c’est le cas, faire une demande de prêt entre bibliothèques (PEB) directement à partir de la liste des résultats. Plus de pages annonçant « Il n’y a pas de référence correspondant à votre recherche »…

 

Formulaire_EDS

Fig. 4

Vous l’aurez compris, EDS est un outil qui a été choisi et mis en place pour vous dans l’espoir de rendre l’accès aux ressources plus simple et confortable que celui proposé par la recherche traditionnelle. Il n’en demeure pas moins que comme tout outil de nouvelle installation et dont on ne dispose pas d’historique d’usage, il est à prévoir une phase de rodage ; soyez cléments, il faudra s’attendre sans doute à y trouver encore quelques défauts. Cela est exactement la raison pour laquelle on vous met à disposition un formulaire ad hoc (fig. 4) qui vous permet de nous faire parvenir vos impressions et/ou suggestions sur EDS. N’ayez donc pas peur, on n’est pas susceptibles ; qu’il s’agisse de commentaires négatifs ou pas, ils sont tous les bienvenus. C’est aussi (et peut-être surtout !) grâce à eux et donc à vous qu’on arrivera à améliorer l’outil de découverte au fil du temps.

Merci pour votre attention et suite au prochain billet !

Alessio BIONDO