[Dunkerque] Une peinture de brigands

Share Button
[Dunkerque] Une peinture de brigands

En partenariat avec la bibliothèque, l’association Les Littoerales organise une conférence sur le thème « Crime »

Vendredi 5 mai 2017 à 18h30

« Une peinture de brigands. La représentation du brigandage dans la peinture du XIXe siècle. »

Par Christophe Le Dréau

L’art du XIXe siècle voit naître un genre nouveau : le portrait de brigand. Ce siècle s’est ouvert par les brigands de Friedrich Schiller en littérature et s’achève en musique en 1869, quand Offenbach compose son opéra-bouffe également nommé les Brigands. Il est clos en 1885, par les mains de Camille Claudel quand elle sculpte les traits de sa « Tête de brigand ».

Peindre les brigands italiens, andalous, arabes… devient la spécialité de quelques peintres de renom de ce siècle : Léopold Robert, qui peint exclusivement ce sujet, Victor Schnetz, Horace Vernet, et des dizaines d’autres. Le siècle commence avec les portraits d’un brigand au grand coeur, à l’image de Robin des bois, Cartouche ou Mandrin. On les peint en famille, en pleine prière. Il s’achève avec l’apparition du mythe du criminel-né, inquiétant, asocial, sans scrupules.

Entrée libre et gratuite

Prochain rendez-vous :

Vendredi 19 mai : l’écrivain Patrick Wald-Lasowski présenté par Dolorès Lyotard