[Dunkerque] Une peinture de brigands

Share Button
[Dunkerque] Une peinture de brigands

En partenariat avec la bibliothèque, l’association Les Littoerales organise une conférence sur le thème “Crime”

Vendredi 5 mai 2017 à 18h30

“Une peinture de brigands. La représentation du brigandage dans la peinture du XIXe siècle.”

Par Christophe Le Dréau

L’art du XIXe siècle voit naître un genre nouveau : le portrait de brigand. Ce siècle s’est ouvert par les brigands de Friedrich Schiller en littérature et s’achève en musique en 1869, quand Offenbach compose son opéra-bouffe également nommé les Brigands. Il est clos en 1885, par les mains de Camille Claudel quand elle sculpte les traits de sa “Tête de brigand”.

Peindre les brigands italiens, andalous, arabes… devient la spécialité de quelques peintres de renom de ce siècle : Léopold Robert, qui peint exclusivement ce sujet, Victor Schnetz, Horace Vernet, et des dizaines d’autres. Le siècle commence avec les portraits d’un brigand au grand coeur, à l’image de Robin des bois, Cartouche ou Mandrin. On les peint en famille, en pleine prière. Il s’achève avec l’apparition du mythe du criminel-né, inquiétant, asocial, sans scrupules.

Entrée libre et gratuite

Prochain rendez-vous :

Vendredi 19 mai : l’écrivain Patrick Wald-Lasowski présenté par Dolorès Lyotard